Dans 90% des cas, les problèmes d’audition relèvent d’un phénomène naturel qui survient avec l’âge : le vieillissement. Une baisse d’audition détectée chez un proche n’apparaîtra pas forcément de façon brutale et immédiate. Au contraire, elle se fera discrète dans un premier temps, avant de s’installer insidieusement pour se développer dans la durée.

Ces manifestations s’étendront par la suite sur la compréhension de la parole, dans de nombreuses situations du quotidien. C’est la raison pour laquelle il est primordial de connaître certains signes distinctifs que vous pourriez déceler chez l’un de vos proches (famille, amis, collègues), afin de les aider à y faire face.

Problèmes d’audition : À quoi peuvent être dues les pertes d’audition ?

Les pertes de l’audition forment un ensemble de pathologies de l’oreille menant à une baisse de la perception des sons. On distingue usuellement les surdités de perception, dans lesquelles les structures les plus profondes de l’oreille sont atteintes (cellules ciliées de la cochlée), des surdités dites de transmission, caractérisées par une altération d’un des 3 osselets ou du tympan.

A lire aussi : Tension oculaire : Diagnostic et Traitement naturel

Les pertes d’auditions peuvent avoir de nombreuses origines. La première est bien évidemment le vieillissement. Avec l’âge, plusieurs phénomènes se combinent et entraînent une baisse de la perception des sons. D’une part, les cellules ciliées de l’oreille interne, véritables détecteurs permettant de transformer les sons en signaux nerveux, vont progressivement se détériorer. D’autre part, une arthrose se développe lentement au niveau des articulations localisées entre les osselets, rendant la transmission des sons moins efficace.

Parmi les pathologies impliquées dans la surdité, on retrouve les causes infectieuses. Ainsi, les otites persistantes ou mal traitées sont susceptibles de provoquer la formation de pus dans l’oreille, pouvant aboutir à une dégradation anormale des osselets. Les causes traumatiques, dues à des variations de pression brutales (accidents de plongée), à des traumatismes sonores intenses (explosions, concerts à proximité des enceintes), ou encore à des expositions trop fréquentes à des intensités sonores élevées (baladeur notamment) sont également très souvent impliquées dans les pertes d’audition. Enfin, d’autres causes plus rares peuvent être impliquées (médicaments oto-toxiques, tumeurs).

Problèmes d’audition : déceler précocement une baisse d’audition ?

Plusieurs signes peuvent vous alerter sur une perte de vos capacités d’audition. Ces signes peuvent parfois vous être rapportés par votre entourage. Typiquement, il est possible de ressentir des difficultés à suivre les conversations, avec l’impression que certains mots ou certaines syllabes sont « mangés », ou que toute la conversation se fait à volume trop faible. Il peut vous être alors nécessaire de demander à vos interlocuteurs de répéter ou de parler plus fort. Le fait de sembler le seul à mal entendre une conversation dans un environnement bruyant doit être un signe d’alerte.

La télé ou la radio peuvent également être de très bons indicateurs. Si votre entourage à tendance à vous demander régulièrement de baisser le son, ou s’il est nécessaire pour eux d’élever la voix lorsque la télé est en cours de fonctionnement, il peut être judicieux de vous inquiéter.

Problèmes d’audition : Quels sont les facteurs de risques

Si l’âge est évidemment un facteur déterminant dans la survenue d’un déficit auditif, il en existe d’autres. Certains métiers exposent particulièrement au risque de souffrir d’une baisse d’audition. C’est le cas notamment des personnes travaillant dans le bâtiment ou dans les travaux publics : le bruit des marteau-piqueur, des machines et même de la circulation étant particulièrement nocifs pour l’appareil auditif. Il en va de même pour les métiers du spectacle, exposant à un niveau de décibels élevé généré par les enceintes, dans les salles de spectacles ou les discothèques. On ne le répètera jamais assez mais il faut également être très vigilant avec la musique que l’on écoute dans un casque ou des écouteurs. Le risque de souffrir d’une altération de l’ouïe est réel, en fonction bien entendu de la durée d’écoute et de l’intensité du volume.

Problèmes d’audition : Les signes d’une baisse d’audition

Plusieurs situations font indiquer la présence d’une perte d’audition. S’il est souvent difficile pour la personne concernée de s’en apercevoir, c’est parfois l’entourage qui relève ces petits signes d’apparence anodine mais qui finissent par impacter le quotidien et peuvent conduire à l’isolement.

–       Faire répéter l’interlocuteur lors d’une conversation, face à face ou par téléphone.

–       Une difficulté à avoir une discussion dans un environnement bruyant, au restaurant ou lors d’une réunion de famille par exemple.

–       Une hypersensibilité au bruit ou au contraire une absence de gêne face à des bruits habituellement difficiles à supporter.

–       Un besoin d’augmenter le volume de la télévision ou de la radio.

–       Une tendance à parler fort

–       Une attitude de retrait dans les moments de convivialité