Surtout connue dans le cadre de la grossesse, l’haptonomie est alors une préparation à l’accouchement basée sur le toucher pour créer un lien affectif. Mais plus qu’une recette pour de bons gestes, cette technique invite chacun à un réel contact psycho-tactile.

L’haptonomie : qu’est-ce que c’est ? 

Aussi connue sous le terme de “toucher affectif”, cette discipline a été mise au point par le docteur néerlandais Frans Veldman. Par le biais de petites pressions sur le ventre de la mère, ayant pour but de sentir le bébé bouger et de l’appréhender, les futurs parents entrent en contact avec l’enfant et peuvent suivre et apprécier son développement. Si le bébé est réceptif à ces sensations, cette méthode s’avère aussi bénéfique pour la maman, qui apprivoise ainsi son enfant, et pour le papa, qui participe pleinement à la maternité. C’est un véritable premier échange entre le futur trio qui s’instaure, pour ne pas dire une première rencontre.

L’haptonomie : Quand débuter ?

Les séances d’haptonomie peuvent être mises en place à partir du quatrième ou du cinquième mois de gestation. En résumé, dès que la mère commence à sentir l’enfant bouger dans son ventre et répondre aux stimulations vocales ou aux caresses. Pour commencer, il est conseillé d’effectuer une séance par mois.

L’haptonomie : Comment ?

L’haptonomie se pratique en séances individuelles de couples et sont dirigées par une sage femme ou un médecin. Le praticien est là pour guider les parents, leur indiquer les gestes instaurant la communication avec le bébé. Les deux parents sont impliqués et les mouvements s’accompagnent de mots pour stimuler davantage l’enfant. C’est souvent au cours d’une séance que le papa connaît son véritable premier contact avec le bébé, répondant à ses sollicitations ou au son de sa voix. En règle générale, huit séances au minimum sont préconisées.

A lire aussi : Nidation : comment votre bébé s’installe ?

Après la naissance, on pourra poursuivre par une ou deux séances d’haptonomie pour créer une transition harmonieuse.

 L’haptonomie : Avantages

Outre le fait d’inclure activement le père, cette méthode permet aux deux parents de gagner en apaisement et ainsi, de transmettre à l’enfant de la sérénité. Ces moments privilégiés d’échange et de réciprocité renforcent les liens tant entre les parents et l’enfant qu’entre les deux parents. Le contact précoce avec l’enfant stimule son développement et la naissance d’un sentiment de sécurité. Quant à la mère, elle apprend ainsi très tôt à appréhender son bébé et à la faire faire bouger.

L’haptonomie : Remboursement par la Sécurité Sociale

Si les séances sont encadrées par un médecin ou une sage femme, elles sont prises en charge par la sécurité sociale à hauteur de 8 séances et sur la base d’une consultation classique.