Le sans gluten dans notre alimentation

166

Le sans gluten dans notre alimentation : Le « sans gluten » est un marché en croissance constante depuis quelques années. De quoi s’agit-il exactement ? Est-ce une autre mode en matière de nutrition ? Quels sont les véritables bienfaits d’un régime sans gluten ? On fait le tour de la question pour vous.

Qu’est ce que le gluten d’abord ?

Le gluten désigne des protéines que l’on retrouve dans certaines céréales : seigle, avoine, blé, orge, kamut ou épeautre. Il se forme au cours de la panification, lors du pétrissage. Il donne du volume et de l’élasticité aux produits de boulangerie. C’est ce tout ce que vous adorez dans le pain et les croissants ! C’est aussi ce qui donne de l’élasticité et de l’épaisseur aux aliments industriels, le gluten est le liant industriel par excellence.

Comment agit le gluten ?

L’ingestion de gluten provoque une réaction immunitaire anormale, entraînant la production d’anticorps dirigés contre les protéines du gluten. Une réaction inflammatoire s’installe donc au niveau des cellules des villosités intestinales qui permettent l’absorption des nutriments. Les spécialistes disent que près de 70% d’entre nous sommes intolérants au gluten. Le chiffre est considérable.

 Est-ce vraiment grave ?

Oui et non, cela dépend du métabolisme de chacun. Dans les cas les plus graves (intolérance accompagnée d’une consommation élevée et régulière de gluten) cette inflammation chronique aboutit à la destruction complète de ces cellules. Ce qui implique une quasi impossibilité d’absorption des vitamines et des minéraux et qui explique les différents symptômes liés à l’intolérance au gluten: fatigue chronique se manifestant dès le matin c’est-à-dire après ingestion d’aliments riches en gluten au petit déjeuner. Troubles de l’humeur et nervosité, amaigrissement inexpliqué (quand on croit manger de grandes quantités de nourriture notamment). Une anémie peut même s’installer. Mais aussi l’ostéoporose. Le cas le plus grave semble celui de la maladie cœliaque avec une porosité intestinale élevée.

Porosité intestinale ?

Le plus grave dans le gluten n’est probablement pas la mal absorption des nutriments mais le phénomène de porosité intestinale. On parle aussi d’hyperméabilité intestinale, les intestins laissent passer de grosses molécules.

Pour mieux comprendre l’ampleur de ce phénomène il faut d’abord comprendre que les intestins, notamment l’intestin grêle, constituent un organe-clé assurant la digestion des aliments et la séparation entre le milieu intérieur de l’organisme humain et les éléments provenant de l’environnement. C’est pour cette raison que l’on dit que les intestins sont la première barrière de défense immunitaire, ils assurent en effet « le tri » entre ce qui doit être absorbé (nutriments) et ce qui ne le doit pas (polluants ou toxiques). En temps normal les intestins assurent la protection optimale de l’organisme : même si vous ingérez quelque chose de toxique dans votre alimentation, vos intestins ne le laisseront pas passer. Il sera évacué dans les selles.

Vous comprenez alors les enjeux énormes liés à une porosité intestinale croissante. Vos intestins ne font plus le travail de tri nécessaire et vous êtes exposé, littéralement, à tout. Voilà qui explique que le gluten (et donc la porosité intestinale) soit à l’origine d’un nombre incalculable de maladies.

Comment éviter le gluten ?

Le gluten est utilisé comme liant dans la quasi totalité des aliments industriels. La première chose à faire pour alléger le contenu de votre assiette en gluten est d’éviter les aliments industriels c’est-à-dire ayant subi des transformations. Sur ces produits vous lirez des indications du genre “ matières amylacées ”, “ amidons modifiés ”, “ protéines végétales ”, ou encore “ liants protéiniques végétaux ”.

A éviter donc (ou à consommer avec modération) blé et amidon de blé, farine blanche ou de froment. Autrement dit les pâtes, les gâteaux, pains et viennoiseries, pizzas ou quiches, etc. Plusieurs aliments peuvent être introduits pour remplacer le blé et ses différents dérivés qui constituent l’essentiel de notre alimentation, à savoir le riz, le maïs, donc les farines de riz et de maïs que vous pouvez utiliser en remplacement de la farine classique dans les gâteux et autres préparations. Les pommes de terre et la fécule de pomme de terre. Mais aussi le célèbre soja (tofu), le sarrasin, le quinoa, le millet ou le sorgho. Dans tous les cas de figure, l’idéal est de diversifier l’apport en céréales. Ne tombez pas dans la routine de la consommation du blé, uniquement le blé, au quotidien. La diversité en matière d’alimentation est une des règles de base de la bonne santé.

Les plus célèbres des régimes sans gluten sont les régimes Seignalet et le régime paléo. Tous deux privilégient des produits sans ou avec peu d’apport en gluten, précisément des produits frais.

Bon à savoir

Pour savoir si un produit est exempt de gluten cherchez le logo de l’épi de blé barré dans un cercle. Il signifie que le produit sur lequel il est apposé est exempt de gluten.

La zonuline

La zonuline est une l’hormone qui contrôle la porosité intestinale, elle a été identifiée très récemment. Parmi les facteurs soupçonnés de perturber son fonctionnement : la caséine (protéine du lait), les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, ibuprofène par exemple), des déficits en zinc ou en vitamine D. Source : thierrysouccar.com. Le lait est donc un cofacteur conséquent de porosité intestinale.

Sans gluten et sans lait

Le gluten mais aussi le lait (donc la caséine du lait) sont pointés du doigt, on les soupçonne d’être la cause majeure des troubles plus ou moins graves de la santé et de l’humeur, mais surtout des douleurs plus ou moins chroniques. Il faut savoir que près d’une personne sur 5 souffre de troubles chroniques (douleurs diverses et fibromyalgie, ballonements, fatigue et indigestion, migraines, douleurs articulaires, aphtes, etc.). Pas de traitements définitifs de ces désagréments faisant aussi le lit de maladies plus graves. Une solution testée par des millions de personnes dans le monde : Eviter le lait et ses dérivés ainsi que le gluten. A vous de la tester ! Vous avez tout à gagner et rien à perdre.