La bruxisme désigne le fait de grincer des dents ou de serrer les mâchoires intensément. Dans le premier cas, il en résulte des bruits très désagréables émis lors du frottement intense entre les dents supérieures et inférieures. Et dans tous les cas, des douleurs dans la mâchoire et une usure de l’émail.

Le bruxisme est un mouvement involontaire de frottement ou de serrement entre la mâchoire inférieure et la mâchoire supérieure. Si le bruxisme a pour fonction, durant l’enfance, de déloger les dents de lait, il est censé disparaître à l’âge adulte. Il peut causer une dégradation de l’émail des dents, des douleurs vertébrales ou des blocages de la mâchoire.

Le bruxisme : Causes

Les grincements de dents sont essentiellement liés à un stress psychologique ou à un syndrome anxieux, mais le mauvais alignement des mâchoires est une autre cause possible. Le fait de dormir sur le dos ou les périodes d’éveil pendant la phase de sommeil léger (expression plus importante du trouble) participent également au bruxisme.

Le bruxisme : Facteurs de risques

Le bruxisme concerne hommes et femmes. Il affecte : 6 à 8% de la population adulte, 14% des enfants et 10 à 12% des adolescent. Le groupe d’âge le plus touché est les 20 à 50 ans, la prévalence diminuant ensuite avec l’âge.

Le bruxisme : Symptômes

Le grincement de dents est fréquemment associé à des symptômes différés comme des maux de tête, des douleurs et craquements des mâchoires, une fatigue musculaire au niveau des joues, ou une sensibilité dentaire (au froid, au chaud, ou à la pression).

Le bruxisme : Complications

S’ils deviennent chroniques et ne sont pas traités, les grincements de dents peuvent entraîner une usure prématurée des dents liée à la disparition progressive de l’émail, une plus grande sensibilité des dents au froid et un plus grand risque de fracture des dents, ainsi que des problèmes d’articulation et une plus grande mobilité des dents, qui favorise leur déchaussement, et un risque de fracture des dents, voire dans les cas les plus sérieux, la perte d’une ou plusieurs dents.

A lire aussi : A quoi servent les prothèses dentaires ?

Le bruxisme : Traitement

Le bruxisme nocturne n’est pas toujours identifié par le patient, ce qui peut retarder son diagnostic et sa prise en charge. Le traitement du bruxisme repose principalement sur la pose de gouttières dites de désocclusion, pour protéger contre l’usure dentaire, la prescription de myorelaxants et anxiolytiques, ainsi que la pratique de techniques de Le bruxisme : solutions contre le grincement des dentsrelaxation si le bruxisme est associé à un trouble anxieux. Le traitement peut aussi passer par la pose d’une prothèse partielle en cas d’usure des dents avancée et invalidante. Il est également possible de poser un vernis et un gel fluoré sur les dents pour atténuer la sensibilité dentaire au réveil occasionnée par l’usure de l’émail. Devant la persistance du trouble et/ou si une cause précise est suspectée, le patient peut être orienté vers un médecin spécialiste : ORL, médecin du sommeil, physiothérapeute, ostéopathe, chiropraticien, etc.

Le bruxisme : Conseil

N’attendez pas pour consulter votre dentiste en cas de bruxisme, afin de favoriser une prise en charge précoce.