Les Hormones androgènes sont des hormones mâles (de nature stéroïde) sécrétées par les testicules, les ovaires et les glandes surrénales (situées au-dessus de chaque rein, elles sont à l’origine de la fabrication du cortisol, qui est la cortisone naturelle).

Hormones androgènes : Généralités 

Le terme androgynie désigne la présence, chez un individu de caractères morphologiques masculins et féminins.Il s’agit d’un pseudo-hermaphrodisme partiel chez l’homme.
La morphologie étant l’étude de la configuration et de la structure des formes externes des êtres vivants et de leurs organes.Le terme hermaphrodisme désigne la réunion, chez un même individu des caractères du sexe masculin et du sexe féminin (des deux sexes à la fois).

Hormones androgènes : Classification 

Le terme andrologie désigne l’étude des éléments anatomiques, biologiques et psychologiques, concourant au fonctionnement normal de l’appareil urinaire et génital de l’appareil masculin.

 A lire aussi : Comment fonctionne un test de grossesse ?

L’andrologie désigne le regroupement de plusieurs spécialités médicales utilisées pour poser un diagnostic et traiter un problème de fertilité (fécond).

Hormones androgènes : Physiologie 

  • La testostérone, dont la concentration est vingt fois plus élevée chez l’homme que chez la femme.
    La delta-4-androsténedione
  • La déhydroépiandrostérone (également appelée D. H. E. A.).La sécrétion de ces trois dernières hormones est beaucoup moins importante que celle de la testostérone.
La déhydroépiandrostérone et l’androsténedione sont synthétisés essentiellement dans les glandes surrénales. Il s’agit des précurseurs de la testostérone.

  • Chez l’homme, les androgènes sont à l’origine des caractères sexuels secondaires (poils, voix, etc…) et du maintien de la spermatogenèse (fabrication des spermatozoïdes). Ils jouent également un rôle dans la libido et influencent le comportement émotionnel.
  • Chez la femme, les androgènes sont fabriqués par l’ovaire sous forme de testostérone et de 4-androsténediones, ainsi que par les glandes surrénales (surtout pour la déhydroépiandrostérone). Le rôle essentiel des androgènes chez la femme est le développement et le maintien de la pilosité au niveau du pubis et des creux axillaires.

Hormones androgènes : Physiopathologie 

L’absence d’hormones androgéniques entraîne :Chez l’homme un hypogonadisme(développement insuffisant des organes sexuels).

 Chez la femme, c’est l’excès de production d’androgènes (le plus souvent lié à une tumeur des glandes surrénales ou des ovaires) qui entraîne une virilisation (hypertrophie clitoridienne, modification de la voix).