Les bienfaits de la Pole Dance

811
 la Pole Dance : Contrairement aux apparences, la Pole dance permet de développer assurance et confiance en soi. Son côté acrobatique oblige les pratiquants à affronter la crainte de la chute, et celle du choc contre la barre. Mais surtout, comme de nombreuses danses, la pratique de la pole dance implique de dépasser sa timidité pour se « produire » en spectacle. Aujourd’hui, l’activité s’ouvre peu à peu aux hommes. Et on distingue également la pole dance du pole fitness et de la pole gymnastiques

Les bienfaits de la Pole Dance 

Loin de son origine sulfureuse donc, la pole dance est désormais une discipline sportive à part entière et en pleine expansion. Elle est d’ailleurs porteuse d’incontestables bienfaits, tant physiques que psychologiques. Ce sport acrobatique permet de développer la musculature et la souplesse, tout en découvrant une sensation de légèreté et d’aisance. Et cela, après seulement quelques cours. Tous les muscles sont sollicités. Les bras et les jambes, la ceinture abdominale, l’ensemble du bassin et les fessiers doivent être toniques pour maintenir l’ensemble du corps en équilibre grâce à la barre.

la Pole Dance : se muscler Les bras

Pour se hisser sur la barre mais surtout pour maintenir la position, il faut développer de la force au niveau des bras. Pourtant habituée à travailler au poids de corps, à grimper sur des palissades et monter à la corde, j’ai senti le travail que m’agripper à une simple barre demandait. Ici c’est une toute autre technique, même pour les figures de base,  quand il s’agit de prendre un peu d’élan et de pousser sur ses bras pour tourner autour de la barre (en essayant d’avoir l’air légère et aérienne) il faut avoir des triceps et des épaules qui assurent !

[themoneytizer id= »12558-16″]

A lire aussi : La plateforme vibrante ferait-elle maigrir ?

la Pole Dance : se muscler les jambes

Grande découverte de ce cours pour débutantes, la position qui ressemble un peu au  Christ sur la croix, qui demande de tenir debout sur la barre en serrant les jambes et en ouvrant les bras. Dit (écrit !) comme ça on pourrait penser que c’est simple, en vérité pas du tout ! J’ai pu gérer au bout de plusieurs essais, mais sans tenir bien longtemps. Difficile à comprendre comment une nana plutôt sportive est incapable de tenir vraiment la pose quand la prof tout en longueur, est capable de prendre le thé perchée là haut tellement elle est à l’aise. Comme quoi, chaque discipline demande travail et rigueur.

la Pole Dance : se muscler les abdos

Indispensables ! Au-delà de la force des bras et des jambes, c’est eux qui permettent de maintenir les positions, de tournoyer, se renverser, tenir à l’horizontale simplement en coinçant la barre avec ses cuisses, bref, ils servent à tout ! Pas étonnant donc, que les profs et les niveaux confirmés affichent des tablettes !

Les bienfaits de la Pole Dance

la Pole Dance : La souplesse

Je ne m’y suis pas encore frottée, mais j’ai observé les filles du cours un peu plus avancées que moi faire : ouvrir les jambes en écart, se cambrer, s’enrouler autour de la barre telles des lianes, et tout ça demande d’acquérir de la souplesse ! Et c’est tellement joli à regarder, et pas du tout vulgaire comme on pourrait le penser, que ça donne envie de s’y mettre vraiment.

la Pole Dance : Combien ça coûte ?

C’est le seul bémol de cette discipline. En effet, le cours à l’unité peut aller de 20 à 35€ en fonction des écoles ! Cependant, certaines écoles fonctionnent  avec des abonnements trimestriels, voir annuels, ce qui fait bien évidemment descendre le prix du cours à l’unité. De plus, le premier cours est souvent gratuit si vous
achetez à la fin de celui-ci un abonnement. Vous pouvez également trouver dans certaines écoles des cours à la carte (carte de 10-20 ou 30 heures de cours), ce qui vous permet d’y aller quand vous le souhaitez en fonction des plannings de l’école et les prix sont dégressifs. Mais attention, ces cartes ont parfois une durée maximum de validité de 3 ou 6 mois. Étudiez bien votre coup !