Les spermatozoïdes naissent dans les testicules. À partir de leur naissance, la durée de fabrication des spermatozoïdes est d’environ 2 mois et demi. De fait, au moment de leur naissance, ils n’ont aucun pouvoir fécondant et doivent d’abord passer par le stade de la maturation. Ils acquièrent également au cours de leur formation, leur mobilité. Leur inactivité leur permet de survivre deux mois dans l’organisme masculin. Si il n’y pas éjaculation, ils finissent par vieillir et par être détruits.

Un spermatozoïde, c’est quoi ?

En langage scientifique, on parle de « gamètes mâles » pour désigner les spermatozoïdes. Concrètement, il s’agit de petites cellules – elles mesurent 0,003 mm de large et 0,06 mm de long – très mobiles dont l’objectif est d’amener les chromosomes masculins à l’intérieur de l’ovocyte (la « gamète femelle » que l’on l’appelle aussi « ovule »). C’est le principe de la reproduction humaine.

Un spermatozoïde est composé de 3 parties : la tête où se trouvent le noyau (qui contient les informations génétiques) et l’acrosome (une sorte de petit sac qui contient les enzymes permettant la pénétration du spermatozoïde dans l’ovocyte), la pièce intermédiaire (c’est elle qui fournit l’énergie nécessaire au mouvement) et le flagelle (qui gère la propulsion et la direction).

Les spermatozoïdes sont fabriqués dans les tubules séminifères, des tubes très fins situés dans les testicules. La spermatogenèse est un processus assez long qui se déroule en plusieurs étapes : il faut environ 3 mois jours pour qu’une cellule-souche se transforme en spermatozoïde. La production de gamètes mâles commence à la puberté… et ne s’arrête jamais. « Il n’y a pas de ménopause chez les hommes ! », précise le Dr. Benoît Gallier.

Spermatozoïde : Que se passe-t-il pendant l’éjaculation ?

Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes passent dans les canaux déférents, puis se mélangent avec les sécrétions des vésicules séminales et de la prostate : cela forme le sperme. Tout ce petit mélange arrive alors dans l’urètre avant d’être expulsé vers l’extérieur au niveau du gland. Au final, chaque éjaculation contient environ… 200 millions de spermatozoïdes !

A lire aussi : Grossesse et maladie de lyme : Ce qu’il faut savoir

Suite de l’aventure : les spermatozoïdes débarquent dans le fornix vaginal, juste avant l’entrée de l’utérus. Ils doivent alors parcourir 13 à 15 cm pour atteindre l’ovocyte, à raison de 2 cm par heure. Un seul spermatozoïde va féconder l’ovocyte : ça y est, Bébé est en route ! « Mais chez certains hommes, les spermatozoïdes sont moins rapides, et cela peut même provoquer des troubles de la fertilité » ajoute le Dr. Benoît Gallier.

Troubles possibles de la production de spermatozoïdes

Il existe plusieurs troubles de la spermatogenèse qui peuvent retarder voire empêcher la conception d’un enfant. Ils concernent la majorité des cas d’infertilité masculine.

Bon à savoir : on identifie aujourd’hui les causes de stérilité masculine qui n’avait jusque-là pas d’existence reconnue grâce au comptage du spermogramme.

En analysant l’éjaculat selon le nombre de spermatozoïdes, leur mobilité, leur durée de vie et leur forme, on peut détecter certains troubles de la spermatogenèse comme :

  • l’azoospermie : absence ou malformation des spermatozoïdes ;
  • l’oligospermie : spermatozoïdes présents, mais en nombre réduit ;
  • l’asthénospermie : spermatozoïdes très peu mobiles et qui meurent rapidement.

Bon à savoir : l’adoption du terme « spermatozoïde » date de 1841. Les troubles de la spermatogenèse ont été méconnus jusqu’au XXe siècle.

Le contrôle de la qualité du sperme est un examen que peut prescrire votre médecin traitant. Il s’effectue généralement au bout d’un à deux ans d’essais infructueux pour avoir un enfant.

Quelle est la durée de vie d’un spermatozoïde ?

S’ils ne sont pas « utilisés », les spermatozoïdes vivent pendant environ 30 jours dans le corps de l’homme – avant d’être finalement remplacés. Pendant ce laps de temps, ils sont stockés dans les testicules.

Lorsqu’ils sont dans le corps de la femme, les spermatozoïdes peuvent « s’arrêter en chemin » voire entrer dans une « phase de veille » : résultat, ils conservent leur aptitude à féconder pendant 2 à 5 jours après un rapport sexuel non-protégé.

En pratique. L’ovocyte a une durée de vie de 12 à 24 heures. Par conséquent, si vous souhaitez tomber enceinte, il faut avoir un rapport sexuel non-protégé entre J-10 et J-16, si J-14 correspond à votre date d’ovulation. J-1 étant le premier jour des règles. Il s’agit de faire coïncider les durées de vie du gamète femelle et des gamètes mâles ! « L’idéal, c’est que les spermatozoïdes se trouvent déjà dans les trompes au moment de l’ovulation : en général, c’est donc le rapport de la veille de l’ovulation qui est fécondant » ajoute le Dr. Benoît Gallier.

« Il est possible de tomber enceinte lorsqu’il y a eu éjaculation à l’entrée du vagin – ou sur la main, si la femme se frotte ensuite la vulve, explique le Dr. Benoît Gallier. Cependant, c’est extrêmement rare. »

Dans l’eau (piscine, douche, bain, eau de mer…), les spermatozoïdes meurent quasi-instantanément. « Les spermatozoïdes sont faits pour vivre dans un milieu alcalin. Si on les plonge dans un milieu acide (de l’eau chlorée, par exemple), ils n’ont aucune chance de survie ! » ajoute le Dr. Benoît Gallier.

Et dans l’air, alors ? « Le sperme sèche très vite, explique le Dr. Benoît Gallier. Aussi, les spermatozoïdes ne survivent pas plus de 30 minutes. »